Manuel Bonnet

69 ans   Comédien

Manuel Bonnet


Formation

CNSAD, Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique

Actualité :

NIÉPCE, UNE AUTRE RÉVOLUTION... Nouvelle édition
NIÉPCE, UNE AUTRE RÉVOLUTION... Nouvelle édition Le 25/11/2018

COMMUNICATION AU MUSÉE DES ARTS ET MÉTIERS, LE 27 SEPTEMBRE 2018
L'histoire du pyréolophore des frères Niépce commence à la toute fin de la Convention, en août 1795. Nicéphore et Claude sont alors à la recherche d'une force physique qui puisse égaler celle des pompes à vapeur, sans exiger un attirail d'appareils aussi volumineux et surtout sans consommer autant de combustible.
Courant 1803, leur projet est devenu réalité : le premier organe moteur qui, par la combustion ultrarapide d'un mélange carburant/comburant en vase clos, transforme en énergie thermique puis motrice l'énergie potentielle chimique du carburant. Le gros brutal propulse un bateau par réaction directe et carbure à la poudre de lycopode, autrement dit sans laisser de résidu !
Il remonte la Saône au rythme de douze à treize pulsations à la minute, avec une vitesse à peu près double de celle du courant.
À l'automne 1806, les Niépce présentent la machine en mouvement à l'Académie des sciences.
Le Rapport de Berthollet et Carnot sur ce nouveau principe moteur est à peine publié, que les journaux propagent la nouvelle aux quatre coins de l'Europe. Outre-Manche, le pionnier de l'aéronautique George Cayley y voit d'emblée un moteur léger pour la navigation aérienne.
Le 6 février 1808, l'Empereur étant en son Conseil d'État, le Rapport historique sur les progrès des sciences depuis 1789 qui lui est présenté, fait état du nouveau moteur parmi les machines les plus remarquables.
C'est une parfaite cohérence qu'il faut saluer dans l'intronisation du pyréolophore au Musée des Arts et Métiers. Les Niépce ont souhaité ce musée, ce dépôt de machines, et suivi sa création de beaucoup plus près qu'on ne l'imagine. Au moins parce que leur beau-frère, le mari de leur sœur aînée, travaillait quotidiennement aux côtés de l'abbé Grégoire, le fondateur du Conservatoire des Arts et Métiers.
Voici d'ailleurs, pour finir, l'indice alléchant que Claude nous a laissé le 16 mars 1821 : La seule ressource je crois, serait de faire cadeau de notre petit modèle qui est à Paris au musée des arts. Car tu sais mon cher ami que la valeur intrinsèque du métal serait si peu de chose qu'elle vaudrait à peine le travail de le mettre en pièces et ce serait réellement dommage.
Manuel Bonnet


Profil

Nom : Manuel Bonnet
Age : 69
Pays : France
Taille : 175 cm
Poids : 73 kg
Yeux : Bleus
Cheveux : Blancs
Pointure : 42
Sports : Ski, alpinisme, voile
Langues : Francais Langue Maternelle

Réseaux Sociaux